Parasite, un mélange des genres sur fond de lutte des classes

Longtemps cantonné au succès d’estime, porté par ses amateurs, le cinéma coréen s’est enfin vu décerner sa première Palme d’Or à Cannes, cette année. Parasite de Bong Joon Ho a parait-il convaincu le jury présidé par Iñárritu, à l’unanimité, et son arrivée en salles peu de temps après son sacre donne l’occasion de découvrir une oeuvre aussi mystérieuse que séduisante.

Continuer de lire « Parasite, un mélange des genres sur fond de lutte des classes »

Publicités