Kingdom – Saison 2, patrie ou survie

Kingdom surprenait l’année dernière. J’en parlais peu après sa sortie, la série coréenne concoctée par l’excellent Kim Sung-hoon (à qui l’on doit les non moins bons Tunnel et Hard Day) s’affranchissait de bon nombres de codes des « zombies » pour nous plonger dans une Corée du 19ème siècle en proie à une épidémie qui ranime les morts. Les zombies d’antan étaient terrifiants, mais le réalisateur les mêlait à une vaste intrigue politique et quelques éléments de burlesque dans des combats savamment chorégraphiés.  Un mélange des genres très réussi, à tel point que la plateforme américaine nous livre cette année une deuxième saison, un fait relativement rare pour les productions coréennes qui s’en tiennent le plus souvent à des saisons uniques.

Continuer de lire « Kingdom – Saison 2, patrie ou survie »

Irresponsable – Saison 3, celui qui voulait grandir

Irresponsable tire sa révérence. Série estampillée OCS créée par la fratrie Camille et Frédéric Rosset, elle nous racontait les aventures d’un trentenaire loser qui apprend soudainement l’existence de son fils, déjà sur la fin de l’adolescence. J’en parlais il y a trois ans au début de la série (Irresponsable – Saison 1, la maturité à retardement), mais la série a su évoluer et se conclure d’une si belle manière qu’il aurait été dommage de ne pas en dire quelques derniers mots.

Continuer de lire « Irresponsable – Saison 3, celui qui voulait grandir »

The Spy, la plongée d’un espion dans la Syrie des années 60

Production française, écrite en langue anglaise et diffusée dans nos contrées par OCS, la mini-série The Spy a mobilisé bien des moyens pour adapter à l’écran l’histoire de Eli Cohen, un ancien espion israélien infiltré en Syrie dans les années 60. Basé sur le livre L’Espion qui venait d’Israël de Urin Dan et Yeshayahu Ben Porat, la série comporte six épisodes avec Sacha Baron Cohen dans le rôle de l’espion.

Continuer de lire « The Spy, la plongée d’un espion dans la Syrie des années 60 »

Love, Death + Robots – Saison 1, de la violence et des robots

Anthologie de courts métrages animés, Love, Death + Robots est une série produite par David Fincher et Tim Miller pour le compte de Netflix, qui ont invité plusieurs réalisateurs, scénaristes et studios d’animation à venir proposer leur vision de l’amour, de la mort et des robots. Un projet ambitieux et particulièrement séduisant, même si son exécution est un dur retour à la réalité.

Continuer de lire « Love, Death + Robots – Saison 1, de la violence et des robots »

Chernobyl, des sacrifices au nom d’un mensonge d’État

La catastrophe nucléaire de Tchernobyl, qui a participé à l’effondrement quelques années plus tard de l’URSS, a marqué les esprits. Des blagues relatives au nuage radioactif qui s’est arrêté aux frontières françaises grâce à une formidable propagande d’État de l’époque à, beaucoup plus grave, des répercussions sur la santé publique, c’est un tournant de la fin des années 1980 qui a rappelé le danger du nucléaire. La chaîne HBO s’intéresse à cette catastrophe dans la mini-série Chernobyl créée par Craig Mazin et disponible dans nos contrées sur OCS.

Continuer de lire « Chernobyl, des sacrifices au nom d’un mensonge d’État »