Article mis en avant

My Beautiful Boy, un dernier combat pour son fils

Film de Felix Van Groeningen, My Beautiful Boy raconte l’amour d’un père pour son fils, la sensation que tout lui échappe mais pourtant la volonté de surmonter les épreuves. Timothée Chalamet nous avait bouleversé dans Call Me by Your Name, et son nouveau rôle nous emmène un peu plus loin dans ce que le jeune acteur est capable de transmettre, en compagnie de Steve Carell.

Continuer de lire « My Beautiful Boy, un dernier combat pour son fils »

Publicités
Article mis en avant

Captain Marvel, la flamme ravivée

Vingt-et-unième film de l’univers cinématographique Marvel, Captain Marvel apparaît comme une oeuvre à part : première fois qu’une héroïne féminine tient le haut de l’affiche, et que le film est co-réalisé et écrit par une femme, c’est une oeuvre engagée à l’image de son actrice Brie Larson.

Continuer de lire « Captain Marvel, la flamme ravivée »

Article mis en avant

Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, le détective qui ne craint personne

L’idée d’une adaptation du manga Nicky Larson (City Hunter) au grand écran par Philippe Lacheau et sa bande a fait grand bruit lors de son annonce il y a deux ans. Craintes d’un film calqué sur la précédente production de la bande, crainte des fans de voir les souvenirs du manga de leur enfance être malmenés… L’exercice est périlleux et c’est bien ce qui m’a intrigué en allant voir Nicky Larson et le Parfum de Cupidon au-delà d’une certaine affection pour un dessin animé qui a accompagné mon enfance.

Continuer de lire « Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, le détective qui ne craint personne »

Glass, l’échec du mythe du super-héros

Conclusion de la trilogie initiée par M. Night Shyamalan en 2000 avec Incassable puis ravivée en 2017 avec Split, Glass est l’aboutissement de sa vision : des héros détruits, cassés, symboles d’une toute-puissance mise à mal par un monde qui les rejette. L’échec d’un modèle qui fascine pourtant depuis plus de soixante ans.

Continuer de lire « Glass, l’échec du mythe du super-héros »