The Spy Gone North, amitiés et jeux d’espions

A une époque où un timide rapprochement entre les deux Corée fait l’actualité, le réalisateur Yoon Jong Bin, à qui l’on doit le très sympathique Nameless Gangster, raconte dans The Spy Gone North la légende d’un espion sud-coréen, nom de code « Vénus noire« , qui est parvenu à la fin des années 1990 à s’infiltrer en Corée du Nord et à rencontrer le dictateur de l’époque, Kim Jong Il.

Continuer de lire « The Spy Gone North, amitiés et jeux d’espions »

Publicités