Residue, souvenirs déchus

Pour son premier long métrage, le cinéaste américain Merawi Gerima fait le portrait de d’un quartier empreint de son histoire personnelle, planté au beau milieu de Washington D.C. dans un récit autobiographique. Il y raconte sa colère en revenant quelques années plus tard dans le quartier qui l’a vu grandir, où le fléau de la gentrification a bouleversé les vies de celles et ceux qui ont fondé le quartier.

Lire la suite « Residue, souvenirs déchus »