Marché Noir, submergé par la culpabilité

Le cinéma iranien livré quelques bons moments en 2021, à tel point que ce pays qui a vu naître quelques grands cinéastes retrouve la santé dans nos salles obscures. Alors il n’est pas étonnant de voir l’année commencer avec un nouveau polar venu d’Iran, réalisé par Abbas Amini et racontant les conséquences d’une découverte macabre dans un abattoir.

Lire la suite « Marché Noir, submergé par la culpabilité »