Hadrian’s Wall – Tome 1, huis clos en apesanteur

Les créateurs de C.O.W.L., Alec Siegel et Kyle Higgins reviennent avec Hadrian’s Wall, un polar noir prenant place dans un vaisseau spatial où le doute s’installe à la suite du décès d’un membre de l’équipage. Avec des dessins signés Rod Reis, ils proposent un récit sombre avec des personnages intrigants que l’on peut retrouver chez Glénat Comics en France.

Après un désastre nucléaire, les américains et les russes se sont finalement alliés pour fonder une colonie spatiale et mettre derrière eux leurs discordes passées. Mais avec le temps, une nouvelle Guerre froide apparaît, entre les Terriens et les habitants de la Colonie. Dans ce contexte compliqué le Hadrian’s Wall, un vaisseau cargo, est chargé d’explorer la galaxie à la recherche de ressources exploitables. Mais alors qu’un membre de l’équipage est décédé dans des circonstances troubles, le détective Simon Moore est envoyé à bord pour enquêter, et il y découvrira que cette mort cache probablement un enjeu bien plus important.

hadrianswall

Un huis clos intimiste…

Histoire de police, de meurtre, de tromperie et d’amour, Hadrian’s Wall apparaît dans ses premiers chapitres comme le récit d’un détective paumé à qui il semble être arrivé tous les malheurs du monde. Mais avec le meurtre sur le vaisseau explorateur le héros Simon Moore est contraint de revenir aux affaires, appâté par une prime conséquente promise par les autorités, d’autant plus que la femme de la victime n’est autre que son ex-femme. Le récit apparaît donc comme plutôt intimiste, on assiste à un huis clos où les faux semblants sont légion et où le détective a bien du mal à démêler le vrai du faux : entre un commandant qui protège son équipage et des employés qui ont tous de bonnes raisons de cacher ce qu’ils savent, on nage dans les mensonges et on s’amuse à tenter de trouver tous les indices disséminés au fil du tome pour essayer de deviner qui est impliqué dans le meurtre.

Là où Hadrian’s Wall est aussi une réussite, c’est sur l’univers qu’il développe. Puisque après une guerre nucléaire qui a mis à mal la Terre, on se retrouve dans une société peu enviable où tout est payant et où on contrôle tout. D’autant plus qu’une Guerre froide s’est installée entre la Terre et la Colonie qu’elle a créée quelques années plus tôt, les uns et les autres redoutant une attaque imminente. La tension est palpable et chacun tente de survivre au milieu de tout ça, et le vaisseau Hadrian’s Wall vient concentrer tous les conflits, qu’ils soient familiaux, amoureux ou liés à la Colonie.

… Avant une guerre totale ?

Pourtant au-delà de l’aspect polar, l’enquête menée par le héros pourrait bien mener à un conflit de plus grande envergure : on voit se développer en sous-marin une histoire mêlant la Colonie, et la Guerre froide pourrait alors se réchauffer. Les scénaristes pourront compter sur un excellent dessinateur, puisque même si l’on peut regretter que quelques cases soient minimalistes et plutôt vides, il faut avouer que Rod Reis propose aussi souvent des dessins très inspirés, à l’image des quelques scènes d’interrogatoires de l’équipage qui laissent apparaître les doutes, la confiance ou la haine des différents personnages. C’est aussi le cas pour les décors, avec un vaisseau bien rendu et qui pourrait être le théâtre de développements de plus en plus terribles.

Hadrian’s Wall pour son premier tome s’impose déjà comme une référence, avec un scénario soigné et des personnages particulièrement bien pensés. Les différentes relations se mettent en place et les scénaristes semblent en garder beaucoup sous le coude pour une histoire d’une grande envergure avec le conflit annoncé entre la Terre et la Colonie. Je suis du coup très curieux de savoir comment tout cela va évoluer, mais il faudra attendre encore longtemps avant de voir débarquer le tome 2 dans nos contrées.

Publicités

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s