Jealousy Incarnate, une fable d’amour et de compassion

Jealousy Incarnate est un drama coréen réalisé par Park Shin Woo. Celui-ci s’intéresse à la société coréenne, sa pression, l’importance de l’image et la concurrence qui relèguent parfois au second plan les sentiments humains les plus profonds : l’amour et la jalousie. C’est disponible en France sur Viki.

Pyo Na Ri (Gong Hyo Jin) est une présentatrice météo pour une chaîne nationale. Amoureuse de Lee Hwa Shin (Cho Jung Seok), la star du journal télévisé, depuis des années, elle sera là pour l’accompagner lorsqu’une nouvelle bouleverse sa vie : il est atteint d’un cancer du sein, et il est contraint de le cacher pour que sa vie professionnelle ne lui échappe pas.

JealousyIncarnateCritique (1).png

Wrongful Meeting

Jealousy Incarnate c’est l’histoire d’une bande d’amis, de collègues qui symbolisent cette jeune société active coréenne dévorée par son travail, par ses obligations familiales et par l’extrême concurrence. L’héroïne Na Ri est en perpétuelle bataille avec les autres présentatrices météo -ou aspirant à l’être- et on ne lui tolérera aucun écart. Celle qui dirige le service météo va sauter sur la moindre occasion pour la remplacer tandis que toutes ricaneront en rêvant de prendre sa place. Le héros Hwa Shin lui cache sa maladie à tous, car la société n’est pas prête à entendre qu’un homme puisse avoir un cancer du sein, mais aussi parce qu’un tel scandale lui coûterait son travail. Enfin Jung Won, le deuxième prétendant de Na Ri car il est toujours question de triangle amoureux, est un fils de riche à qui tout réussit et qui détient un pouvoir énorme en tant que chaebol. Et s’il est dépeint comme un jeune homme qui peine à obtenir l’amour de celle qu’il convoite, il n’en reste pas moins la représentation habituelle du héros de drama : riche, beau, grand cœur et prêt à utiliser à bon escient sa fortune en couvrant de cadeaux la jeune femme qu’il aime, comme s’il pouvait l’acheter.
Mais comme son titre l’indique, il s’agit ici avant tout d’un pamphlet sur la jalousie. Ses conséquences parfois désastreuses, mais aussi sa prise en compte comme une « preuve » d’amour. Chaque personnage, presque à tour de rôle, va faire l’expérience de cette jalousie. Se disputer une personne dans un triangle amoureux, la jalousie de voir une personne être proche d’une autre… Et les deux personnages principaux, Hwa Shin et Na Ri incarnent tous deux ce sentiment. Elle l’a aimé pendant trois ans alors qu’il n’en avait que faire d’elle, la laissant se morfondre dans la jalousie alors qu’il préférait regarder d’autres femmes. Puis les choses s’inversent, c’est lui qui tombe amoureux d’elle à l’instant ou elle finit par craquer pour son meilleur ami.

Au fil des 24 épisodes que compte la série on voit ces personnages évoluer et explorer de nouvelles émotions : le héros transmettra parfois ses sentiments au travers d’un inévitable karaoke, alors que d’autres fois il découvrira la « honte » d’être le seul homme à l’étage des patientes atteintes d’un cancer du sein. J’ai trouvé cet élément plutôt intéressant, car encore aujourd’hui la possibilité qu’un homme puisse être atteint d’un cancer du sein est ignoré par beaucoup. Et ce drama semble indiquer que les coréens n’échappent pas à la croyance qu’il s’agit d’une maladie limitée aux femmes. Bien entendu, les risques sont infiniment plus restreints chez les hommes, mais j’ai apprécié d’avoir ce point de vue un peu hors norme sur le sujet. D’autant plus qu’on y voit les implications qui dépassent strictement le cadre médical : si la maladie se révèle presque bénigne dans la mesure où elle a été détectée très tôt, par Na Ri dans le plus grand des hasards (renforçant au passage le lien des deux personnages), on constate que les conséquences pourront être désastreuses. Pour autant Jealousy Incarnate parvient à conserver un certain optimisme et une légèreté bienvenue, avec des personnages qui ironisent sur la situation et prennent la vie du bon côté.

Because of You

Grâce l’alchimie qui existe entre les personnages principaux, je me suis laissé prendre au jeu en suivant avec intérêt cette histoire singulière. Certains épisodes sont un peu longs, mais la bonne humeur dégagée par les protagonistes fait du bien. Ils parviennent à naviguer au milieu de thèmes assez lourds pour finalement proposer quelque chose de léger et plein de bon sens : les personnages s’éloignent des caricatures habituelles et se dévoilent peu à peu pour être un peu plus attachants. Gong Hyo Jin est une excellente actrice, mais j’ai surtout beaucoup aimé Cho Jung Seok qui, dans un rôle pas évident, survole assez largement la série et vaut à lui seul le visionnage.
Finalement si je dois avoir des regrets avec Jealousy Incarnate, ce serait une bande-son en retrait et des personnages secondaires rarement intéressants : l’essentiel de l’intérêt réside dans les deux personnages principaux, leur évolution professionnelle et leur relation.

Je m’étais mis à regarder ce drama sans grandes convictions, principalement sur une recommandation, et j’ai été agréablement surpris. S’il existe des longueurs tout à fait évitables, les acteurs principaux portent le drama et lui donnent une touche agréable tout en proposant des thèmes inhabituels. Une jolie réussite pleine de bonne humeur, autour de la jalousie et ses implications.

Publicités

Une réflexion sur “Jealousy Incarnate, une fable d’amour et de compassion

  1. GONG HYO JIN MA FEMME <333

    Je suis contente que le drama t'ais plus, je sais que tu avais un peu hésité à cause de la longueur (moi aussi au début à vrai dire) mais ce n'est pas un inconvénient en soi ! :D

    J'ai beaucoup aimé comment certaines situations étaient tournées / résolues (la cohabitation à trois, épique) et puis la fin est adorable (et hilarante xD).

    Il est vrai que sur la fin, les personnages secondaires sont un peu oubliés mais j'ai bien aimé suivre leur histoire ! (L'infirmière et la médecin + les deux présentatrices <3). PalGang m'a un peu saoulé par contre mais on va dire que c'est un peu une ado en phase de rébellion :D

    Le couple principal porte le drama sur ses épaules et ce sont deux acteurs géniaux <3 Le reste du cast est lui aussi pas mal, j'ai découvert de nouvelles têtes et j'en ai retrouvé d'autres pour un grand plaisir ^^

    Quelques scènes restent mémorables : le karaoké (Wrongful Encounter <3), quand les deux protagonistes se battent pour Nari et qu'elle ne veut que pêcher un poulpe pour son frère, les différentes personnes à qui Nari et Hwashi pensent pour le discours du mariage et puis ma préférée, la déclaration d'amour avec les petits bonhommes de neige <3

    Aimé par 1 personne

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s