Article mis en avant

#ALIVE, les horreurs du confinement

On ne va pas se le cacher, s’il y a un film de zombies coréens que l’on attendait cette année, c’est plutôt Peninsula. Mais la suite de Dernier train pour Busan n’arrivera que le mois prochain dans nos contrées, alors certains tentent de s’engouffrer dans la brèche tel des zombies affamés en nous amenant #ALIVE, un film de genre réalisé par Il Cho, qui signe son premier long métrage, et distribué à l’international par Netflix. Particularité : le film confine ses deux personnages dans deux immeubles envahis par les monstres.

Continuer de lire « #ALIVE, les horreurs du confinement »

Hotel by the River, un poème sous la neige

Prolifique et inspiré, Hong Sang-soo a multiplié les projets ces dernières années, toujours en compagnie de Kim Min-hee. Souvent mélancoliques, abordant la solitude et les amours déçus, ses films évoquent des sentiments refoulés qui se révèlent au détour de discussions et de rencontres inopinées. Son dernier en date, Hotel by the River, est sorti en salles en France la semaine dernière et cela a été un vrai coup de cœur.

Continuer de lire « Hotel by the River, un poème sous la neige »

Nous les chiens, comme un vent de liberté

La réouverture des salles est difficile : les hollywoodiens rechignent à sortir leurs films initialement prévus pour l’été tandis que les autres gardent un œil sur la situation en attendant de se décider. Mais cela a le mérite de permettre à certains de s’extirper de la masse et de proposer une expérience nouvelle, à l’image de ce film d’animation coréen, Nous les chiens, réalisé par Oh Sung-yoon et Lee Choon-baek.

Continuer de lire « Nous les chiens, comme un vent de liberté »

[Le Vidéoclub #9] April Snow, et l’amour naîtra du deuil

Nous voici rendus au neuvième Vidéoclub, cette chronique aussi irrégulière que passionnante à écrire sur ces films que l’on redécouvre sur le tard, en DVD ou même en VOD, qui à leur manière apportent encore beaucoup de douceur des années après leur sortie. Et quoi de plus évident que cette période trouble où les cinémas sont fermés pour aborder l’un d’eux : April Snow. Une romance si maline où je suis arrivé par curiosité et reparti bouleversé. Le film est sorti en 2006 dans nos contrées, un an plus tôt en Corée et surtout au Japon où il a connu un succès phénoménal.

Continuer de lire « [Le Vidéoclub #9] April Snow, et l’amour naîtra du deuil »

Kingdom – Saison 2, patrie ou survie

Kingdom surprenait l’année dernière. J’en parlais peu après sa sortie, la série coréenne concoctée par l’excellent Kim Sung-hoon (à qui l’on doit les non moins bons Tunnel et Hard Day) s’affranchissait de bon nombres de codes des « zombies » pour nous plonger dans une Corée du 19ème siècle en proie à une épidémie qui ranime les morts. Les zombies d’antan étaient terrifiants, mais le réalisateur les mêlait à une vaste intrigue politique et quelques éléments de burlesque dans des combats savamment chorégraphiés.  Un mélange des genres très réussi, à tel point que la plateforme américaine nous livre cette année une deuxième saison, un fait relativement rare pour les productions coréennes qui s’en tiennent le plus souvent à des saisons uniques.

Continuer de lire « Kingdom – Saison 2, patrie ou survie »

#Jesuislà, l’amour aux yeux des autres

#Jesuislà est le nouveau film d’Eric Lartigau, une comédie romantique pour le réalisateur qui a notamment trouvé le succès il y a quelques années avec La Famille Bélier. Récit d’un homme du Pays basque épris d’une femme vivant en Corée du Sud, le film porte un regard intéressant sur les réseaux sociaux et la question des hommes occidentaux qui imaginent trouver l’amour de l’autre côté de la planète.

Continuer de lire « #Jesuislà, l’amour aux yeux des autres »