Les Heures sombres, un dernier combat pour l’honneur

Les Heures sombres est un film réalisé par le britannique Joe Wright. Dans ce biopic sur Winston Churchill, il revient sur les quelques jours qui ont suivi son investiture en tant que Premier ministre alors que l’Europe tombait aux mains de l’Allemagne nazie.

Mai 1940, le Parlement britannique perd sa confiance dans son Premier ministre Neville Chamberlain alors que les Alliés ne cessent d’enregistrer des défaites face à la progression des Nazis en Europe. Alors que ces derniers sont sur le point d’envahir la Belgique et les Pays-Bas, le Premier ministre britannique va choisir comme successeur Winston Churchill (Gary Oldman), seul homme capable de former une coalition entre le parti travailliste et le parti conservateur. Au-delà de ça, c’est la politique de guerre du Royaume-Uni qu’il devra mener, entre les appels à la négociation avec les nazis de certains, et sa volonté de ne rien lâcher malgré une situation qui semble désespérée.

LesHeuresSombresCritique (2).jpg

A Telegram from the Palace

Focalisant son attention sur la grandeur du personnage, le réalisateur Joe Wright offre à Gary Oldman un rôle fantastique. La mise en scène minimaliste du réalisateur donne à son Winston Churchill une grandeur inattendue, un Homme parmi les hommes qui va s’opposer, par principe, à toute discussion avec le régime nazi. Le film nous montre une époque où Churchill inquiétant la majeure partie de la classe politique, voyant en lui un homme dépassé, d’une autre époque et surtout imprévisible, loin du meneur de guerre qui était attendu par le Parlement. Mais c’était aussi le seul qui était capable de concilier les deux camps, travaillistes et conservateurs, à une époque où il était nécessaire pour le Royaume-Uni de former un front commun. En effet en 1940 ils craignent l’invasion nazie sur leurs terres, et il leur semble primordial de s’affirmer en tant que leaders en Europe afin d’aider les autres pays à repousser l’envahisseur. Le tournant est la bataille de Dunkerque, déjà racontée (maladroitement) par Christopher Nolan l’année dernière, et qui constitue ici un élément clé dans la politique de Churchill. Alors que les autres politiques britanniques craignent de voir leur armée être décimée sur les plages françaises et poussent ainsi en faveur d’un accord de paix avec l’Allemagne, Churchill lui apparaît déterminé et imagine un plan de sauvetage improbable pour ramener les troupes chez eux, afin d’éviter toute forme d’accord avec Hitler. Se concentrant sur ces quelques jours, le film fait de Churchill un homme déterminé et intraitable, allant même à la rencontre directe des habitants de Londres pour prendre le pouls du pays et comprendre ses attentes vis-à-vis d’un conflit qui dépasse tout entendement. Il ne veut pas entendre parler de paix, pour lui la guerre doit être menée de front et avec courage.

Alors la figure de Winston Churchill est évidemment idéalisée : Les Heures sombres est certes un biopic, mais un biopic fortement romancé. Il y a par exemple cette scène, vraiment géniale mais qui n’a jamais existé, où le Premier ministre décide de prendre le métro à Londres (le « Tube ») afin de discuter avec quelques locaux. L’occasion pour lui de faire la connaissance de quelques personnes qui vont finir de le convaincre qu’il est hors de question de se rendre, le pays (ou tout du moins la rame de métro) étant animé par un fort sentiment patriotique qui ne tolère aucune forme d’accord avec un envahisseur aux valeurs bien différentes. Alors certes, ces scènes n’ont, dans la réalité, jamais existé, mais donnent au film et au personnage une dimension intéressante qui permet de sortir de la simple intrigue politique. Si le personnage est parfois tourné en dérision, notamment dans sa relation amicale avec sa secrétaire Elizabeth Layton (Lily James), la figure de l’homme politique, incarné par un étonnant Gary Oldman qui tient probablement là l’un de ses meilleurs rôles, est le plus souvent mis en valeur par un réalisateur qui centre son point de vue dessus. A l’image ces scènes au Parlement britannique, le premier et le dernier discours, avec une lumière qui n’éclaire que Churchill et donne à ses discours une force considérable. C’est des moments clés du film, très maîtrisés tant par le réalisateur que l’acteur, et c’est probablement aussi ce qui fait tout l’intérêt du long métrage.

History is Listening

Des biopics on en a vu beaucoup au cours des années et souvent ils se contentent de nous raconter une histoire plus ou moins étonnante et intéressante. Mais ici Joe Wright préfère se détacher de l’histoire pour arranger les choses à sa sauce et donner énormément de liberté à son acteur. Si Gary Oldman brille autant, et recevra probablement de nombreux prix pour sa performance, c’est aussi parce qu’il peut apporter une touche plus personnelle au personnage, sans coller purement à l’imitation. Les meilleures scènes du film sont probablement celles qui ne sont pas tirées de faits réels, et donnent au Winston Churchill de Gary Oldman un style et une prestance intéressante. Le film est une réussite sur de nombreux points, notamment sa capacité à raconter l’horreur des quelques jours où tout un monde s’écroulait, mais on retiendra probablement le personnage de Churchill, réinventé par un Joe Wright qui a été capable là d’en faire un homme intriguant et malicieux sans pour autant dénaturer le souvenir que l’homme politique a laissé derrière lui.

Les Heures sombres étonne assez rarement, c’est un film finalement assez convenu dans sa manière de glorifier son sujet. Pour autant, il parvient à faire de Winston Churchill un personnage intéressant tant dans sa manière d’aborder le monde, le conflit militaire que dans ses relations personnelles et professionnelles avec sa femme (incarnée par Kristin Scott Thomas) et sa secrétaire. Gary Oldman nous propose une de ses meilleures performances, et il ne fait aucun doute qu’il sera un concurrent très sérieux aux Oscars.

Publicités

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.