The Spy Gone North, amitiés et jeux d’espions

A une époque où un timide rapprochement entre les deux Corée fait l’actualité, le réalisateur Yoon Jong Bin, à qui l’on doit le très sympathique Nameless Gangster, raconte dans The Spy Gone North la légende d’un espion sud-coréen, nom de code « Vénus noire« , qui est parvenu à la fin des années 1990 à s’infiltrer en Corée du Nord et à rencontrer le dictateur de l’époque, Kim Jong Il.

Continuer de lire « The Spy Gone North, amitiés et jeux d’espions »

Publicités

[Le Vidéoclub #6] Joint Security Area, la fraternité comme un champ de mines

« Le Vidéoclub » est une chronique régulière qui revient sur des films découverts après leur sortie au cinéma en mémoire des vidéoclub qui louaient des films, remplacés depuis par la VOD, les plateformes de streaming ou encore l’achat de Blu-ray et DVD. Bénéficiant récemment d’une sortie en salles en France grâce à La Rabbia, le film de Park Chan Wook, Joint Security Area, se paie ainsi sa première grande distribution dans nos contrées, alors qu’il était depuis bien longtemps limité à un vieux DVD. Sorti initialement en 2000 en Corée du Sud, c’est le premier grand film du célèbre réalisateur à qui l’on doit Old Boy ou plus récemment Mademoiselle.

Continuer de lire « [Le Vidéoclub #6] Joint Security Area, la fraternité comme un champ de mines »

Carnet de voyage #2 : Séoul l’historique

Deuxième carnet de voyage au pays du matin calme : après les divertissements urbains, place à l’histoire et ce qui a fondé cette Corée. Avant d’être la ville hyper urbanisée que l’on connaît désormais, Séoul, comme le reste du pays, a connu des ères teintées de prospérité ou de conflits, et en garde les vestiges.

Continuer de lire « Carnet de voyage #2 : Séoul l’historique »