Un jeu, une histoire #1 : Max Payne

« Un jeu, une histoire » est une nouvelle rubrique que vous retrouverez plus ou moins régulièrement sur le blog. L’objectif de celle-ci est de présenter des jeux, qu’ils soient anciens ou récents, qui ont dépassé le simple cadre et ont laissé leur empreinte dans le média : qu’ils aient traité d’un sujet historique ou d’actualité, ou qu’ils aient mis en jeu des mécaniques nouvelles. Si j’ai choisi de lancer cette nouvelle chronique avec Max Payne ce n’est pas un hasard. Il fait d’abord partie de la poignée de jeux vidéo qui m’ont fait comprendre l’impact qu’une narration maîtrisée peut avoir sur le joueur. Sorti à une époque où je n’étais qu’un pré-adolescent, il m’a fallu quelques années pour appréhender le jeu de la meilleure manière et me rendre compte qu’il était un peu plus que ce jeu hyper violent que l’on nous vendait à l’époque. Mais c’est aussi un jeu qui a marqué l’histoire de son média, et l’a fortement influencé.

Continuer de lire « Un jeu, une histoire #1 : Max Payne »

Billet d’humeur #6 : les jeux vidéo et le défi narratif

La question de la narration dans le jeu vidéo est passionnante. Si la plupart du temps les développeurs ne prennent que peu de risques en s’appropriant les codes du cinéma, d’autres eux exploitent les caractéristiques du média pour proposer quelque chose de plus intense.

Continuer de lire « Billet d’humeur #6 : les jeux vidéo et le défi narratif »

Le fléau des mondes ouverts

Les jeux vidéo en monde ouvert se sont multipliés ces dernières années. Que cela soit dû à une mode ou à des machines de plus en plus puissantes qui permettent de faire tourner sans trop de problèmes des mondes gigantesques, on observe une certaine volonté des éditeurs et développeurs de proposer coûte que coûte un de ces fameux « mondes ouverts ». Mais si ce genre de jeu se justifie parfois, il est bien souvent une véritable plaie.

Continuer de lire « Le fléau des mondes ouverts »