The Fade Out, une star victime du système

Ed Brubaker et Sean Phillips proposent avec The Fade Out un comic book Noir situé dans les années 1940 à Hollywood. Une star montante est retrouvée morte, tandis que les autorités concluent à un suicide, un scénariste proche de la victime est convaincu qu’elle a été assassinée.

A l’automne 1948 Charlie Parish, un scénariste de film, se réveille dans la baignoire d’une maison, les mains ensanglantées, et découvre dans une autre pièce le cadavre de la star montante du cinéma, Valeria Sommers. Apeuré et ne sachant pas quoi faire, il prend la fuite.
En allant au travail le lendemain dans un des nombreux studios de cinéma, on lui apprend la « nouvelle » de la mort de la starlette. Sa surprise est la plus totale lorsqu’il réalise que ce qu’il pense être un meurtre est maquillé en suicide : il connaissait Valeria, elle n’aurait jamais fait ça.

The-Fade-Out-01

Hollywood Undead

Dans ce petit monde de l’après-guerre en plein boom du cinéma hollywoodien, de nombreux personnages se croisent et les magouilles fusent. De Charlie qui écrit pour son ami Gil Mason scénariste lui aussi, à Dottie Quinn la responsable des relations publiques en passant par l’inquiétant responsable de la sécurité Phil Brodsky, The Fade Out nous montre un Hollywood loin des fantasmes nourris qui entourent ce lieu culte du cinéma. Et comme pour donner un peu plus de cachet à cet univers, on y retrouve un Clark Gable (l’acteur, le vrai) séducteur, fêtard et particulièrement douteux.

Parce qu’il n’a pas la conscience tranquille, Charlie est incapable d’en rester là et de croire à la théorie selon laquelle Valeria se serait suicidée. Alors malgré les risques et les menaces auquel il fait face, il va chercher à tout prix à connaître la vérité afin de la révéler au grand jour, quitte à mettre sa carrière et même sa vie en danger.

img_20150625_1918311

It’s a Man’s, Man’s, Man’s World

The Fade Out accroche rapidement pour ses personnages. D’abord Ed Brubaker tel un romancier a été capable de construire une pléthore de personnages (16 sont introduits dès le début du premier volume) ayant chacun un passé, une histoire, et un comportement bien distinct. Si on est perdus au début au milieu de tout ce beau monde, leurs particularités (physiques ou comportementales) ressortent suffisamment pour qu’on puisse les différencier sans problème. Avec des personnages aussi bien construits le lecteur est emporté et vite immergé au milieu de ce Hollywood de la fin des années 40, où les carrières se font et se défont en un claquement de doigt. De

L’auteur n’épargne rien sur cette période. En effet sur fond d’une enquête intéressante qui va mener le héros dans des endroits et situations plutôt dangereuses, on y découvre les dessous d’une société censée envoyer du rêve : pression sur les scénaristes qui sont bien peu considérés par les réalisateurs, traumatismes de ceux revenus de la guerre, place de la femme, pressions politiques… Avec le décès d’une belle poupée destinée à la gloire, c’est tous les maux du cinéma hollywoodien qui sont désormais mis en avant.

Proposé en seulement trois volumes (histoire terminée), The Fade Out est un comic book au scénario particulièrement soigné. Les situations s’enchaînent et chaque bribe de dialogue permet d’en apprendre un peu plus sur la situation en cours ou sur le vécu des personnages. Malgré le format, on est pratiquement en face à un film Noir où l’on ne peut s’empêcher d’imaginer toutes sortes de théories jusqu’à une éventuelle révélation finale. Avec des dessins léchés tendant vers le réalisme, il est difficile de ne pas se laisser séduire par The Fade Out, une oeuvre qui excelle en tout point dont le seul défaut est probablement de n’être actuellement disponible qu’aux Etats-Unis.

The_Fade_Out_issue_three

Publicités

Une réflexion sur “The Fade Out, une star victime du système

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s