Irresponsable – Saison 1, la maturité à retardement

Créée par Frédéric et Camille Rosset, et produite par OCS, la comédie Irresponsable s’attarde sur la difficulté pour un trentenaire pas tout à fait mature de s’intégrer dans la vie sociale. Un beau jour alors qu’il est retourné vivre chez sa mère, il découvre que son amour de collège a eu un enfant de lui.

Julien (Sébastien Chassagne) a la trentaine mais est resté un gamin dans sa tête, préférant s’amuser et fumer des joints plutôt que de travailler sérieusement et fonder une famille. Viré de son travail et expulsé de son appartement, il retourne vivre chez sa mère, à qui il ne dit pas toute la vérité. En allant à un entretien pour un travail de surveillant dans son ancien collège, il croise la route de Marie (Marie Kauffmann), son premier amour, qu’il n’a jamais cessé d’aimer, et qui est devenue professeure. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’ils ont été séparés par ses parents car… Elle était enceinte de lui.

Mûrir rapidement

Julien est désormais face à ses responsabilités, même si Marie ne lui demande pas d’être là pour leur enfant, Jacques (Theo Fernandez), il sent peu à peu grandir en lui un certain instinct paternaliste qui va le pousser à devenir l’adulte qu’il n’a jamais été. Mais cela prend du temps, et sa relation avec Jacques est un peu tendue car il ne sait pas comment se comporter avec lui, et passe plus de temps à l’entraîner dans des combines foireuses qu’à assumer son rôle de père. De son côté Marie est exaspérée par son comportement, mais elle ressent une certaine affection pour un homme qui malgré son immaturité, est bourré de bons sentiments.

Irresponsable nous met donc face à des personnages qui nous ressemblent presque, qui ont des défauts mais qui tentent de s’en sortir honorablement dans des situations imprévues et à un moment où tout leur tombe dessus. Julien est un glandeur alors que Marie est une prof qui n’a jamais eu le temps de vivre pour elle et non pas pour ses proches. C’est des trentenaires aux antipodes de ce que l’on voit habituellement, ils ne sont ni riches ni très doués, ni très beaux et au corps parfait, ils simplement ce naturel et cette authenticité qui leur donne un charme particulier. Le trio qu’ils forment avec Jacques est vraiment drôle et nous renvoie chacun vers des situations vécues ou que l’on imagine très bien vivre un jour, ce qui donne une dimension humaine à la série, comme si l’on regardait les péripéties de notre bande de potes.

La découverte d’une famille

A la manière d’une série de Judd Apatow, les personnages qui forment malgré eux une famille sont terriblement attachants et on se plait à les voir évoluer dans leurs tracas du quotidien. De la soirée de collégiens à la réunion de famille qui tourne mal, Julien passe par toutes les émotions en essayant de se rapprocher de son fils et de reconquérir Marie. Alors certes, la série n’innove pas énormément et ne révolutionnera pas le genre, mais j’ai trouvé le propos plutôt sympa avec des personnages auxquels on s’identifie facilement. Le rythme est soutenu avec des situations qui s’enchaînent rapidement, on ne voit pas vraiment défiler le temps lors des dix épisodes qui composent cette première saison.

Frédéric et Camille Rosset ont fait du bon boulot. Je ne dirais pas l’éternel « c’est pas mal pour une série française » car cette phrase revient de plus en plus souvent vu l’amélioration globale de la production télévisuelle française, mais Irresponsable fait sans problème partie de cette nouvelle génération de séries qui apportent une fraîcheur dans un pays qui s’est trop longtemps laissé bercer par des productions à la qualité très moyenne. Maintenant j’ai hâte de voir la suite, en espérant que cette série conserve l’authenticité et l’humour un peu gauche qui font sa force.

Publicités

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s