Article mis en avant

Adieu les cons, se retourner et partir

Albert Dupontel n’a cessé d’enchaîner les beaux projets ces dernières années, encore plus lorsqu’il est à la baguette. 9 mois ferme, Au revoir là-haut, l’acteur qui s’essayait à la réalisation dès le début des années 1990 a offert récemment quelques belles pépites. Et son nouveau film, Adieu les cons, parvient encore à surprendre avec un sens de l’ironie des situations qui fait aussi bien rire que pleurer.

Continuer de lire « Adieu les cons, se retourner et partir »

Le défi du champion, dans les pas d’un autre

Pays de football, l’Italie accorde une place toute particulière à un sport sans pareil. Pourtant et comme beaucoup d’autres, elle reste confrontée à des joueurs qui manquent parfois de maturité et d’un sens des responsabilités alors que le football business les presse comme des citrons pour en extraire le maximum de profits. C’est cette question dont s’empare le réalisateur italien Leonardo D’Agostini dans le film Le Défi du champion, dans quelques jours, le 5 août, au cinéma.

Continuer de lire « Le défi du champion, dans les pas d’un autre »

Jojo Rabbit, les petits témoins de la guerre

Taika Waititi dans la peau de Hitler dans son dernier film en date, voilà une idée qui faisait sourire à son annonce. Derrière la moustache du cinéaste néo-zélandais se cache surtout une proposition d’une tendresse folle. Dans les yeux d’enfants endoctrinés dans les Jeunesses hitlériennes, on redécouvre la Seconde Guerre mondiale avec une innocence d’une violence terrible.

Continuer de lire « Jojo Rabbit, les petits témoins de la guerre »

Irresponsable – Saison 3, celui qui voulait grandir

Irresponsable tire sa révérence. Série estampillée OCS créée par la fratrie Camille et Frédéric Rosset, elle nous racontait les aventures d’un trentenaire loser qui apprend soudainement l’existence de son fils, déjà sur la fin de l’adolescence. J’en parlais il y a trois ans au début de la série (Irresponsable – Saison 1, la maturité à retardement), mais la série a su évoluer et se conclure d’une si belle manière qu’il aurait été dommage de ne pas en dire quelques derniers mots.

Continuer de lire « Irresponsable – Saison 3, celui qui voulait grandir »

Parasite, un mélange des genres sur fond de lutte des classes

Longtemps cantonné au succès d’estime, porté par ses amateurs, le cinéma coréen s’est enfin vu décerner sa première Palme d’Or à Cannes, cette année. Parasite de Bong Joon Ho a parait-il convaincu le jury présidé par Iñárritu, à l’unanimité, et son arrivée en salles peu de temps après son sacre donne l’occasion de découvrir une oeuvre aussi mystérieuse que séduisante.

Continuer de lire « Parasite, un mélange des genres sur fond de lutte des classes »