Manchester by the Sea, quand un passé douloureux resurgit

Avec de nombreuses nominations aux Oscars 2017, le film de Kenneth Lonergan monopolise l’attention. Sorti en fin d’année dernière, le nouveau long-métrage du réalisateur américain explore le passé douloureux d’un héros confronté à une nouvelle tragédie : la mort de son frère. Contraint de s’occuper du fils de ce dernier, il retourne dans sa ville natale de Manchester by the Sea dans le Massachusetts qu’il avait fui quelques années plus tôt.

A la mort de son grand frère, Lee (Casey Affleck) apprend à la lecture du testament qu’il devient le tuteur légal de son neveu Patrick (Lucas Hedges). Alors qu’il était décidé à repartir le plus tôt possible de la petite bourgade de Manchester-by-the-Sea, une ville qui lui évoque un passé extrêmement douloureux qu’il avait fui, il se retrouve coincé là avec un adolescent qu’il ne connaît finalement que très peu. Pour assumer ce nouveau rôle, il n’a d’autre choix que de tenter de vaincre les démons de son passé.

ManchesterbytheSeaCritique (4).jpg

Oh, what a beautiful mornin’

Indifférent et antipathique, Lee s’est éloigné de sa famille et travaille dans la banlieue de Boston, toujours à la limite de se faire renvoyer à cause de son caractère. Il n’a rien à faire de ce qui l’entoure et se contente de vivre au jour le jour sans véritable but. Jusqu’à ce qu’il apprenne la nouvelle de la crise cardiaque de son frère Joe (Kyle Chandler), et soit contraint de retourner dans sa ville natale auprès de sa famille. A ce moment-là il redécouvre un neveu avec lequel il n’est plus vraiment proche et qui comme lui n’arrive pas à exprimer la moindre émotion à la suite de cette mort. On découvre deux personnages détruits et sans volonté de s’en sortir. Pourtant, les deux hommes sont chacun à un point de leur vie où ils doivent faire des choix importants et évoluer vers quelque chose de nouveau : Lee se bat avec son passé et doit assumer la charge de Patrick, tandis que ce dernier gère ses problèmes d’adolescent, les amours nouveaux, au moment même où son père le quitte. Manchester by the Sea nous conte ainsi l’histoire de deux personnes confrontées à leurs plus grandes hantises et doivent par la force des choses apprendre à les gérer, tant bien que mal, en essayant de se faire plus fort que les nombreux coups qu’ils prennent.

Les nombreux flashbacks que compte le film de Kenneth Lonergan nous permettent de comprendre peu à peu les raisons du départ de Lee il y a quelques années, ce qui a provoqué cet enfermement sur lui-même et ce qui rendait si difficile pour lui de revenir sur sa terre natale. Au départ difficile à appréhender, la ville de Manchester-by-the-Sea se révèle en dévoilant peu à peu l’histoire des deux héros et finit par bouleverser : cette petite bourgade du fin fond du Massachusetts devient le théâtre d’un drame familial qui a provoqué haine et mépris au sein de la communauté, où les uns et les autres n’ont pas su comprendre à temps ce qu’il se passait réellement. Comme allant vers la rédemption, Lee explore chacun de ses souvenirs et apprend à vivre avec, à changer les choses pour pouvoir aider Patrick.

I’m beginning to see the light

Avec un Casey Affleck qui tient là sa meilleure prestation, il est difficile de ne pas se laisser submerger par ce drame. D’autant plus qu’il est accompagné par un jeune Lucas Hedges qui a tout d’un grand. Mais si on finit par ressentir beaucoup d’affection pour les deux protagonistes, au-delà de leurs histoires c’est les thèmes auxquels le film renvoie qui provoquent l’émotion. Que fait-on lorsqu’un être aimé disparaît soudainement ? Que fait-on lorsqu’on n’a pas su leur dire qu’on les aimaient ?
Sublimé par l’authenticité et la sobriété avec laquelle Kenneth Lonergan traite cette histoire, Manchester by the Sea est une longue descente dans nos sentiments les plus profonds et de laquelle on ressort inévitablement bouleversé, tant les enjeux paraissent sortis tout droit de la vie de chacun.

Manchester by the Sea est donc une belle réussite : une invitation à découvrir un drame qui a traumatisé un homme, mais également une petite ville qui devient une actrice essentielle du film. La relation qui s’installe entre un oncle et son neveu est un véritable moment de tendresse qui fait du bien. Magistral.

Publicités

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s