Les Enfants du Temps, un regard sur la Terre

Your Name a marqué les esprits il y a quelques années, cette histoire enchanteresse qu’imaginait Makoto Shinkai, une histoire d’amour où deux êtres liés échangeaient leurs corps. Alors Les Enfants du Temps (ou Weathering with You) était naturellement très attendu : le nouveau film du cinéaste japonais nous emmène dans un autre monde aux accents surnaturels, mais fondamentalement proche de notre époque.

Le jeune lycéen Hodaka quitte sa bourgade et rejoint Tokyo dans l’espoir de trouver quelque chose de différent. Il se retrouve à travailler pour un curieux « journal » qui enquête sur le paranormal, sa mission : découvrir l’existence de prêtresses du temps qui seraient capables d’avoir une influence sur la météo.

Les Enfants du temps_Weathering With you_critique_la tentation culturelle (1)
© Les Enfants du Temps, 2020, BAC Films

Les conséquences de la folie humaine

Il y a des similitudes très claires en matière de mise en scène et de développement des personnages entre Your Name et Les Enfants du Temps. Deux histoires d’amour surnaturelles où la mise en scène fait la part belle au ciel et à la lumière, mais cette fois-ci avec une autre intention : raconter le monde et la nature. On y retrouve ce même goût pour ses héros, pour leur innocence et leurs choix, offrant une histoire passionnante à ces héros, pourtant quelconques, qui accomplissent de grandes choses. On note d’ailleurs comme à son habitude le formidable character design de Masayoshi Tanaka, habitué à travailler avec Makoto Shinkai, qui donne vie à des personnages aux personnalités bien marquées dans un Tokyo marqué par les éléments. Le héros est d’ailleurs une tête brûlée : prêt à tout pour s’en sortir à Tokyo, ses croyances et son assurance sont remis en cause lorsqu’il rencontre l’héroïne, dépassant l’habituel carcan du coup de foudre amoureux pour s’intéresser à plus grand, plus important, plus fondamental.

Les Enfants du Temps va en effet au-delà, il a une conscience écologique qui sied si bien à notre époque et nos préoccupations. Makoto Shinkai raconte une Terre qui reprend ses droits après avoir été manipulée par l’humanité : la nature se réveille, l’influence de l’être humain n’est pas sans conséquence et des pluies torrentielles viennent s’abattre sur Tokyo pour submerger cette civilisation qui n’en a fait qu’à sa tête. Très fort, le propos du cinéaste retentit à une époque où les considérations environnementales sont au mieux ignorées, au pire moquées par les puissants et une bonne partie de l’humanité, qui plus est lorsque la jeunesse incarne cette prise de conscience.  Car au-delà de l’histoire d’amour, c’est l’histoire d’une civilisation soumise à nouveau à la nature, et des jeunes gens qui tentent de sauver et d’alerter sur les conséquences des actions de chacun.

Les Enfants du temps_Weathering With you_critique_la tentation culturelle (1)
© Les Enfants du Temps, 2020, BAC Films

La beauté du monde

La beauté des dessins et de l’animation donne une force incommensurable à un film ancré dans son époque, ce Tokyo sous la pluie, ses ruelles et sa modernité qui n’a aucune considération pour la Terre est un terrible plaisir à regarder. Le travail sur les décors est phénoménale, et la météo qui s’emballe permet une mise en scène grandiloquente pour un cinéaste qui restait pourtant à hauteur de ses personnages au début du film. Il oppose d’ailleurs avec malice le quotidien très individuel du jeune homme dans les premières minutes, à une situation qui dépasse l’humanité plus tard dans le film. Makoto Shinkai a son propre style et on ne s’en lasse pas : si je n’ai pas été pleinement séduit par Your Name à l’époque (qui n’en reste pas moins une vraie réussite), Les Enfants du Temps a vraiment ce petit quelque chose qui lui donne une puissance mémorable.

Important, malin et propre à son époque, Les Enfants du Temps raconte une jeunesse consciente et déterminée face à une nature déréglée par l’humanité. La Terre reprend ses droits, l’histoire d’amour racontée par Makoto Shinkai symbolise cette nouvelle génération qui se bat pour un autre monde. Puissante dans ses intentions, la mise en scène du cinéaste ne cesse d’impressionner, donnant à son propos une force terrible.

2 réflexions sur “Les Enfants du Temps, un regard sur la Terre

Répondre à Anthony F. Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.