Avant toi, un regard bouleversant sur le handicap

Ce film adapté du roman éponyme de Jojo Moyes est une comédie romantique réalisée par Thea Sharrock. Dans un village au fin fond de l’Angleterre, une jeune femme est confrontée à la réalité de la vie d’un tétraplégique et à la question de la fin de vie.

Lou est une fille plutôt enjouée, toujours souriante et optimiste. Elle travaille dans un café près de chez elle pour aider ses parents qui ont du mal à joindre les deux bouts, mais un jour son patron ferme boutique et elle se retrouve sans emploi. Dans un village où le chômage est élevé et sans qualification particulière, elle a du mal à trouver un nouveau job. Jusqu’à ce qu’on lui propose un contrat de six mois, un travail d’aide-soignante qui consiste à assister un handicapé dans la vie de tous les jours. Si le premier contact est plutôt froid, elle ne va pas perdre sa motivation et découvrira peu à peu un jeune homme attachant et plein d’audace, qui ne supporte plus sa tétraplégie et souhaite mettre fin à sa vie. Il a accepté de donner à ses parents six mois pour le convaincre de rester en vie, c’est tout ce que Lou aura pour lui faire comprendre qu’il peut être heureux malgré le handicap.

Not today

Tout oppose ces deux personnages qui n’auraient jamais du se rencontrer. Lou est une artiste dans l’âme qui tente tant bien que mal d’aider sa famille, alors que Will est un fils de bonne famille, brillant dans son travail et qui vivait pleinement sa vie. Mais suite à un accident de la route, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Ces deux êtres vont pourtant s’attacher l’un à l’autre, elle est déterminée à lui redonner goût à la vie tandis que lui est touché par son état d’esprit enjoué. Comme toute comédie romantique qui se respecte (et a fortiori, dans le pur style anglais) les deux personnages vont finir par ressentir une forte attirance l’un envers l’autre.

Le film, compte tenu de son thème, pouvait très facilement tomber dans le pathos de bas étage. Mais fort heureusement la réalisatrice Thea Sharrock, aidée par un scénario écrit par Jojo Moyes, parvient à esquiver tous les écueils habituels afin de proposer un film bouleversant et d’une subtilité inattendue. L’humour est particulièrement présent et bien senti et même dans les scènes les plus poignantes, les personnages transmettent un sentiment très positif. Bien entendu, on reste dans de la comédie romantique et ainsi on a droit à tous les codes du genre, mais ils sont utilisés de manière suffisamment intelligente pour que l’on puisse rester captivés jusqu’au bout sans avoir l’impression de voir une énième comédie romantique comme les Etats-Unis et l’Angleterre nous ont abreuvé depuis plusieurs décennies. Le propos sur l’euthanasie est intéressant sans encore une fois être larmoyant, le film porte un regard attendrissant sur une femme qui donne tout pour « sauver » une personne qu’elle n’aurait jamais connu dans d’autres circonstances.

Till the end

Au-delà de son scénario, Avant toi brille par les performances de ses acteurs. Emilia Clarke obtient enfin un rôle intéressant au cinéma et joue dans un registre qui lui va à la perfection. Elle est rayonnante et on ne peut que tomber amoureux d’elle, son naturel fait du bien et est à des années lumières de son rôle habituel de Daenerys dans Game of Thrones. Quant à Sam Claflin, il est incroyable de cynisme et de sobriété, il joue juste et le couple qu’il forme avec Emilia Clarke fonctionne parfaitement.
La réalisation est elle aussi à la hauteur, sans grands artifices elle tire largement partie de la beauté de la campagne anglaise, et de cet énorme manoir familial. L’élégance est de mise tout au long du film, non seulement pour l’esthétique mais également pour sa bande originale, excellente et bien aidée par des titres pop bien sentis. L’atmosphère british donne un certain charme au film, dans la droite lignée des plus grandes comédies romantiques venues d’outre-Manche.

Avant toi est un film surprenant. Je n’en avais rien vu ni lu avant d’aller le voir, je ne savais même pas qu’il traitait de l’euthanasie. Et finalement j’ai été énormément touché par ce film qui, à la manière de The Fundamentals of Caring récemment, parle de handicap avec une certaine dérision et un cynisme très anglais. Son discours sur la fin de vie est probablement assez naïf, mais le film bouleverse nos petits cœurs d’éternels romantiques grâce à des personnages adorables et une volonté de faire sourire en toute circonstance. On m’a malencontreusement spoilé la fin et pourtant, les larmes n’étaient pas très loin après près de deux heures de rires et une envie que ce voyage ne s’arrête jamais.

Publicités

Une réflexion sur “Avant toi, un regard bouleversant sur le handicap

  1. J’ai pas spoilé exprès :(

    Emilia est la raison d’aller voir ce film, elle est rayonnante et sa joie de vivre est contagieuse, j’ai été très surprise de rire devant ce film pendant 90% du temps. C’était vraiment une très bonne comédie :D

    Aimé par 1 personne

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s