The Deadly Tower of Monsters, quand le jeu vidéo rend hommage aux séries B

Disponible sur le Playstation Plus en novembre 2016 (et également sur Steam), The Deadly Tower of Monsters est un jeu vidéo développé par ACE Team et édité par Atlus. Sous ses airs de shoot’em up de science-fiction se cache un jeu plein d’humour qui reprend les codes des séries B.

Un réalisateur un peu perdu s’occupe des commentaires audio d’un de ses films tournés dans les années 1970 à l’occasion d’une réédition en DVD. Alors qu’il voit les différentes scènes de son film se dérouler sous ses yeux, le joueur est placé dans la peau des acteurs de ce space opera où le héros Dick Starspeed s’écrase avec son vaisseau sur une planète alien hostile. Entre effets spéciaux ratés et aventure épiquement débile, l’histoire est un condensé de références et d’hommages à une époque lointaine où les décors en carton-pâte et monstres improbables étaient légion.

TheDeadlyToweroMonsters_Critique (2).jpg

La tour infernale

Film improbable mettant en scène un astronaute et ses compagnons coincés sur une planète hostile faite de singes qui parlent, de dinosaures et d’insectes géants, The Deadly Tower of Monsters est commenté tout au long par son réalisateur. Des commentaires souvent savoureux, faits d’anecdotes de tournage et de confidences, le jeu brise rapidement le quatrième mur en s’amusant des codes des séries B que reprend ce film fictif. Drôle et bien pensé, ce qui apparaît au premier abord comme un simple shoot’em up en vue isométrique à la manière d’un « Lara Croft and the Temple of Osiris » devient rapidement un jeu à part grâce à ses nombreuses références et ses dialogues tout à fait absurdes. Au-delà des dialogues du « film » auquel le joueur participe, qui reprend une tonne de clichés et de discussions débiles, les véritables pépites se trouvent dans les commentaires du réalisateur, un cinéaste qui parle à la fois de sa vie, ses relations ou encore des circonstances de tournage. Ainsi pendant les quelques heures que durent l’aventure (4h à 5H de jeu) je n’ai cessé de me marrer en écoutant les commentaires, sans trop faire attention au fond du jeu.

Ces dialogues prennent en effet beaucoup de place, car au contraire d’un DVD où l’on irait revoir un film avec les commentaires du réalisateur, ici on découvre l’aventure avec ceux-ci et ils font partie intégrante de l’histoire. Le réalisateur réagit directement aux actions du joueur (une mort, ou encore le fait de casser le décor) et c’est particulièrement bien réussi : le joueur est souvent interpellé par le réalisateur, dépité par son film ou le jeu d’acteur des protagonistes. Bien sûr le scénario du film auquel on participe a aussi ses qualités, si l’absurdité est de mise, on y trouve pas mal de références, notamment à Attack of the 50 Foot Woman et d’autres films de cette époque où on rivalisait d’ingéniosité pour proposer les monstres et les intrigues les plus incroyables.

Mechameleon

Pourtant le jeu a beaucoup de défauts, avec une technique défaillante ou un gameplay par vraiment séduisant. Plutôt laid, le jeu offre tout de même une certaine immersion avec un filtre VHS qui dénature l’image en lui donnant un style proche de ce qu’on voyait dans les années 1990, ou encore des ennemis à l’animation saccadée pour coller à une époque où l’animation et l’incrustation n’en étaient qu’à leurs débuts. Pour le reste, le jeu ne prend pas trop de risque avec une progression bête et méchante qui consiste à monter plusieurs niveaux d’une tour en affrontant des vagues d’ennemis et quelques boss.

The Deadly Tower of Monsters est un jeu surprenant, très court et complètement barré, il offre une petite aventure sympathique dans le contexte particulier des commentaires du réalisateur. Les développeurs ont imaginé ce que dirait un réalisateur de son film des années après le tournage alors que les techniques d’effets spéciaux ont bien évoluées et que la série B n’est plus un style cinématographique populaire, et c’est assez drôle. Le jeu n’est dans le fond pas excellent, mais rien que pour l’originalité de son contexte et ses nombreuses références je me suis bien amusé, d’autant plus que le jeu est disponible gratuitement pour les abonnées au Playstation Plus ce mois-ci.

Publicités

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s