La Momie, un mythe au retour curieux

La Momie est un film qui renvoie à plusieurs époques : l’âge d’or des monstres de Universal, mais aussi une époque plus récente avec les films d’aventure au ton très léger de Brendan Fraser. Depuis, le studio américain a souhaité créer son propre univers étendu en faisant revivre tous ses monstres dans un monde commun, et c’est La Momie de Alex Kurtzman qui ouvre le bal.

En Irak, Nick Morton (Tom Cruise), un membre de l’armée américaine, dévie de sa mission avec son partenaire Chris Vail (Jake Johnson) pour s’adonner à son passe-temps favori : dénicher des objets archéologiques pour les vendre au marché noir. Une carte qu’il s’est procuré lui indique la présence d’un objet de grande valeur dans un village perdu. Les choses tournent mal et après un dur affrontement, un tombeau égyptien fait son apparition. C’est alors qu’il est rejoint par le reste de son régiment et de Jenny Halsey (Annabelle Wallis), une archéologue qui vient faire la lumière sur ce tombeau qui inattendu en plein désert irakien.

LaMomieCritique (2)

A Sense of Adventure

Initiant le « Dark Universe » de Universal, qui souhaite y faire revivre les monstres qui ont fait sa popularité il y a de nombreuses décennies, La Momie a la lourde tâche de montrer un aperçu d’un univers qui se veut très étendu. Du coup le film va parfois un peu se détourner de son intrigue, va multiplier les indices plus ou moins bien sentis et poser les bases d’un nouvel univers. La Momie, ici nommé Ahmanet (et incarnée par Sofia Boutella), était une princesse égyptienne destinée à régner sur le trône. Mais lorsque son père a finit par avoir un fils, ses rêves de pouvoir sont partis en fumée et elle a du embrasser le mal : un rituel invoquant Seth, un Dieu maléfique. Après avoir terminée momifiée et plongée sous un bassin e mercure, et des millénaires plus tard, elle a été extirpée de là suite à la découverte du soldat américain, relâchant avec elle la malédiction. Le film s’inscrit donc dans une histoire sordide où Tom Cruise est devenu l’élu d’une princesse en mal de pouvoir, souhaitant se servir de son corps pour y faire revivre Seth.
Cette histoire relativement classique pour le genre vient comme je le disais s’inscrire dans le futur univers étendu de Universal, avec lors d’une scène en particulier la découverte d’une société secrète qui révèle lutter contre le mal. Les références à divers monstres, qui apparaîtront dans les prochains films, sont plutôt nombreuses et laissent présager quelque chose d’assez sympathique. Des indices préparent le futur Frankenstein, mais aussi Dracula. Un peu fouillis, j’ai apprécié l’idée de revoir tous ces personnages et je suis du coup extrêmement curieux d’en savoir plus.

Mais pour ce qui est du film en lui-même, l’intrigue cousue de fil blanc n’enraye en rien l’enthousiasme. Alors certes, j’ai été le voir en me préparant à quelque chose d’extrêmement mauvais compte tenu des retours ici et là, donc mon avis est forcément altéré. Mais j’ai trouvé le film plutôt divertissant en gardant en tête qu’il venait poser les bases d’un univers nouveau. La chose n’était pas facile à réaliser tant « les monstres d’Universal » sont nombreux, avec un univers très vaste, mais on sent qu’ils ont déjà une bonne idée de l’endroit où ils veulent aller. Le fameux Dr. Jekyll (ici incarné par Russell Crowe) semble être le fil rouge de l’univers, et le film évite de tomber dans l’action à outrance. Si on perd l’esprit d’aventure que l’on avait avec les films portés par Brendan Fraser, on gagne ici une Momie plutôt charismatique et des enjeux très intrigants.

The Lost Tomb of Ahmanet

Mais tout n’est pas rose pour autant et on peut faire de nombreux reproches à La Momie de Alex Kurtzman. Notamment sa facilité et l’enchaînement simpliste des situations, ou encore une histoire assez brouillonne qui passe plus de temps à raconter le futur de la licence que ses origines. La Momie est rapidement un élément secondaire, presque « inoffensif » et on devine assez rapidement quelle sera l’issue de l’histoire. Contrairement aux précédents films sur le mythe, La Momie n’est pas l’horreur absolue, la crainte de tous, mais n’est qu’un monstre parmi d’autres. On se doute qu’à terme cela donnera d’éventuelles rencontres avec les autres monstres de l’univers Universal, mais j’aurais tout de même aimé voir un peu plus d’horreur ou au moins, de monstruosité. J’ai le sentiment que les scénaristes auraient pu faire bien mieux avec le personnage, et donner une plus grande place à Sofia Boutella qui l’incarne pourtant très bien.

Malgré ses mauvais côtés, La Momie reste un divertissement plutôt sympa. Une réalisation conventionnelle certes, mais aidé par une actrice charismatique pour incarner le mythe, on trouve une nouvelle orientation pour une Momie qui vise à s’insérer dans un univers plus large. Le côté « film introductif » à l’univers des monstres de Universal est probablement ce qui plombe le film en lui-même et ses enjeux tant les scénaristes ont perdu du temps à intégrer ici et là des bouts d’intrigues secondaires, mais il parvient tout de même à attiser la curiosité et donner envie d’en découvrir plus.

Publicités

2 réflexions sur “La Momie, un mythe au retour curieux

    1. Comme souvent avec les films de Tom Cruise, le film fait des chiffres honorables en dehors des Etats-Unis. Du coup il est rentabilisé, mais oui ce n’est pas le succès espéré. Sans pour autant être mort, le Dark Universe connaîtra sûrement quelques ajustements dans le prochain film.
      Universal va d’abord devoir se sortir des ennuis avec Warner : l’appellation Dark Universe aurait déjà été utilisée par ces derniers pour les futures adaptations de Justice League Dark.

      J'aime

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s