Steel Rain, guerre et paix sur la péninsule coréenne

Sorti en décembre dernier en Corée du Sud et débarqué il y a quelques semaines en France sur Netflix, Steel Rain est un film d’action réalisé par Yang Woo Seok, son deuxième film après l’excellent The Attorney.

Un putsch a lieu en Corée du Nord, organisé par des officiers dissidents du Parti qui veulent remettre en cause le statu quo qui se maintient depuis bien longtemps entre les deux Corée. A cette occasion, un agent du Nord, Chul Woo (Jung Woo Sung) profite du chaos des purges, organisées par les militaires responsables du putsch, pour s’échapper au Sud et tenter de sauver la vie à celui qu’il a emmené avec lui : le leader nord-coréen, grièvement blessé.

SteelRainCritique (2).jpg

Crooked City

Steel Rain me rappelle en un certain sens Red Sparrow : hors de son époque, le film propose une vision basique et binaire d’une guerre. Les nord-coréens sont tous des communistes lobotomisés, tandis que les sud-coréens sont tous des capitalistes avides de pouvoir. Pourtant la recette fonctionne assez bien dans ce film d’action qui ne s’impose aucune limite. Aventure palpitante l’espace de quelques heures où une guerre nucléaire menace plus que jamais la péninsule coréenne, Steel Rain est une réussite pour un genre que auquel je porte beaucoup d’affection. Très rythmé, le film de Yang Woo Seok se révèle très maîtrisé lorsqu’il s’agit de mettre en scène des séquences où l’action prime. Avec une tension omniprésente, l’intrigue qui mêle politique et bon sentiments s’interroge toutefois sur les conséquences de cette guerre tant redoutée entre les deux Corée. De simples considérations militaires et économiques au rôle des deux peuples, le film met en exergue l’importance de deux personnes que tout oppose mais qui, main dans la main, vont tout faire pour éviter la catastrophe. Le réalisateur Yang Woo Seok mène avec brio ce genre qu’il semble bien connaître, le cinéma d’action trouve là en effet un long métrage exemplaire tant il se révèle maîtrisé dans les situations qu’il nous présente. D’une scène de violence terrible à un combat à mains nus quelconque, le réalisateur ne rate jamais ses plans et montre à quel point il est à l’aise pour mettre en scène ses acteurs dans des situations typiques du genre. Alors certes les effets spéciaux sont parfois ratés, notamment lors des scènes en extérieur en Corée du Nord où les acteurs jouent sur fond vert, néanmoins et compte tenu d’un budget bien moindre que les films d’action hollywoodiens, Steel Rain s’en tire avec les honneurs et tire son épingle du jeu grâce à son ambiance.

Car c’est bien ce contexte si particulier du conflit entre les deux Corée qui donne à Steel Rain ce caractère unique. A une époque où certains croient plus que jamais à une réunification des deux Corée, ou tout du moins à une paix durable, ce film vient raconter la situation catastrophique où ce rêve de paix du président sud-coréen fraîchement élu tombe à l’eau. Un scénario catastrophe qui va entraîner une réaction en chaîne, avec en toile de fond le risque tant redouté du recours à l’arme nucléaire. Au milieu de tout cela les acteurs et actrices s’en tirent à merveilles, je pense à Jung Woo Sung et Kwak Do Won dont les excellentes performances ne surprendront aucun habitué du cinéma coréen. Les deux portent le film grâce à l’extraordinaire relation qui va se former entre deux personnages que tout oppose. S’ils n’ont pas la même vision du monde, un objectif commun va les rapprocher et le film finira par nous raconter une belle histoire humaine entre les deux. On peut aussi mentionner Park Eun Hye, une actrice moins expérimentée au cinéma mais qui offre également une performance intéressante dans le rôle d’une docteure emmenée malgré elle dans cette improbable situation. Le trio de personnages fonctionne donc très bien, tandis que les autres acteurs restent en retrait, à l’image du président fraîchement élu, et de l’officier nord-coréen qui a conspiré pour effectuer un coup d’Etat. Les deux sont très caricaturaux et représentent véritablement le genre de personnage que l’on voit souvent dans le cinéma d’action : des personnages sans nuance ni grand intérêt.

Nuclear Anxiety

Alors Steel Rain n’a rien d’exceptionnel entendons-nous bien, le film reste assez anecdotique dans son approche du conflit coréen et ne s’en sert que comme prétexte pour aligner une à une les scènes d’action. Néanmoins le film fonctionne, au-delà des qualités de la réalisation, par la dynamique qui s’installe tant grâce au rythme bien maîtrisé que grâce à ses personnages. Tantôt dramatique tantôt à la limite du buddy movie, le film explore les genres en emmenant ses personnages dans des situations très variées sans se limiter à l’action la plus pure. C’est là que le réalisateur Yang Woo Seok effectue un excellent travail, car il parvient à surprendre dans le traitement de cette histoire inspirée d’un web comics coréen, sans pour autant renier les références presque farfelues dont il s’inspire volontiers. Si je l’ai comparé à Red Sparrow, c’est parce que Steel Rain appartient lui aussi à ce cinéma d’action décomplexé et faussement sérieux, un cinéma qui s’assume pleinement, où l’ennemi porte une chapka et où ses soldats ne réfléchissent jamais vraiment face aux prouesses de héros d’un jour.

Bon film d’action, Steel Rain fait ce qu’on attend de lui et un peu plus. Avec son casting génial et l’excellent travail du réalisateur, le film se place sans mal parmi les bons films d’action de cette première moitié de l’année. Jamais très profond, le film assume pleinement son statut et offre un moment de divertissement très agréable devant une situation terrible que la Corée redoute depuis des décennies.

Publicités

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.