Veteran, le rire contre les inégalités

Veteran est le dernier film de Ryoo Seung Wan, le réalisateur des excellents The Berlin File ou The City of Violence. Le sud-coréen explore cette fois-ci les inégalités sociales et le sentiment de détresse d’une certaine classe sociale au travers d’un film mêlant astucieusement humour et action.

Seo Do Cheol (Hwang Jung Min) est un inspecteur de police qui ne s’embarrasse pas beaucoup des codes. Impatient et violent, il est souvent recadré par ses supérieurs qui ne voient pas d’un bon oeil ses méthodes. Un jour, une personne qui l’a aidée dans une enquête précédente tente de mettre fin à ses jours. Tandis que cette personne est plongée dans le coma, il entame une enquête sur l’héritier d’un chaebol (conglomérat sud-coréen) pour faire la lumière sur ce qu’il s’est réellement passé.

Du rire au drame

Dès les premières minutes du film le ton est donné : on a clairement affaire à une comédie, les policiers ne s’y prennent pas très bien et ont des méthodes assez peu conventionnelles. Jusqu’à la première scène d’action, qui confirme la volonté du réalisateur de sortir des clichés du genre en s’amusant de l’absurde d’une baston entre la police et les malfrats. Les policiers tentent des coups de pieds aériens et finissent dans le mur, tandis qu’un délinquant se voit offrir une bouteille d’eau alors qu’il tente de fuir en courant, poursuivi par une voiture de police. Le tout avec en guise de bande son, une chanson coréenne kitsch au possible.

Mais peu à peu le film va se détourner de son genre d’origine pour aller vers un drame inattendu. La tentative de suicide de l’ouvrier semble étroitement liée à un chaebol et plus précisément l’héritier Jo Tae Oh (Yoo Ah In). C’est là une des plus grandes réussites du film, sa capacité à manier le rire et le drame pour poser une critique de la société coréenne où les héritiers de ces conglomérats s’arrogent tous les droits et tous les pouvoirs : ils contrôlent la police, la presse, la justice, les ouvriers sont démunis et sont incapables de faire valoir leurs droits. Mais un inspecteur de police tente de mener son enquête malgré la défiance de ses supérieurs et des pressions exercées contre lui et sa famille.

Un antagoniste détestable

Cet héritier est tout ce qu’il y a de plus insupportable : prétentieux, tout-puissant, il n’hésite jamais à faire du mal (tant moral que physique) à son entourage et il apparaît comme le diable en personne. Si parfois on peut aimer voir des personnages plus nuancés, ici il sert parfaitement le propos du film et on se plaît à le détester. Yoo Ah In, l’acteur en question, joue ce rôle à la perfection et apparaît comme la petite frappe que chacun aura envie d’insulter derrière son écran. Je ne suis habituellement pas un grand admirateur de cet acteur, mais cette fois-ci j’ai été bluffé par sa capacité à jouer le rôle ingrat et détestable d’un héritier vile et manipulateur. Un véritable connard au sourire d’ange.
La réalisation est elle aussi impeccable, on sent que Ryoo Seung Wan s’est tout particulièrement éclaté sur les scènes d’action, tout en gérant parfaitement le rythme du film de manière à passer d’un état à l’autre sans pousser le spectateur à la sieste. Il est bien aidé par une bande-son qui sait se faire discrète quand il le faut, et qui apporte un certain punch aux scènes d’action.

Veteran est donc un excellent film. Un film d’action d’abord, que je peux sans problème conseiller à toute personne y compris ceux qui n’ont jamais regardé un film coréen de leur vie, car il se rapproche très largement des codes des films américains. Mais ce serait injuste de le limiter à ça, car il rend également bien compte de la colère des coréens depuis quelques années qui, avec des scandales de plus en plus nombreux autour des Chaebol, en ont assez de ces quelques riches personnes qui contrôlent pratiquement tout dans leur pays et bénéficient de l’impunité la plus totale. Sorti un an après la catastrophe du Sewol (un navire en sur-capacité, emportant dans son naufrage environ 300 passagers), il est difficile de ne pas voir en Veteran une critique du système coréen qui même dans les pires catastrophes, est incapable d’engager la responsabilité des tout-puissants.

Publicités

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s