Batman – The Telltale Series, l’avènement du Pingouin

Les jeux vidéo adaptés de Batman sont très nombreux et à la qualité variable. Toutefois depuis quelques années la plupart des jeux estampillé Chevalier Noir ont connu un succès critique : la série des Arkham chez Rocksteady, les Lego Batman… Le développeur Telltale Games, habitué des jeux dits « narratifs » s’est essayé à l’exercice et propose sa vision du justicier de Gotham City avec Batman – The Telltale Series.

Une bande de mercenaires tente de s’introduire dans le coffre sécurisé du Maire Hamilton à l’Hôtel de Ville. Batman veille au grain et parvient à les intercepter, jusqu’à l’entrée en scène de la voleuse Catwoman qui vole le contenu du coffre. Au fil de son enquête le justicier se rend compte que quelque chose de plus important se prépare, coïncidant avec le retour à Gotham de son ami d’enfance : Oswald Cobblepot, qui sera connu plus tard sous le surnom du Pingouin…

BatmanTheTelltaleSeriesCritique (2).jpg

Realm of Shadows

Bruce Wayne est au sommet de sa popularité : à la tête de Wayne Industries, il est vu comme un bienfaiteur alors qu’il soutient la campagne de Harvey Dent pour le mandat de Maire à Gotham City. L’occasion pour lui de multiplier les cocktails et signer quelques chèques à l’attention de son ami de candidat. Mais dans sa vie de justicier, les choses sont plus difficiles. Alors qu’il n’est qu’au début de sa carrière en tant que Batman, la police le pourchasse et ce n’est pas sa rencontre avec Catwoman, qui tourne à l’affrontement, qui va arranger les choses. Rapidement les dynamiques vont s’inverser, d’un côté un scandale lié au défunt père de Bruce Wayne qui va être mis en lumière par quelqu’un qui semble lui vouloir du mal, provoquant la haine des citoyens et l’éloignement de ses proches. Tandis que Batman acquiert peu à peu ses lettres de noblesse auprès des autorités qui se retrouvent rapidement dépassées par la bande de mercenaire qui sévit dans les rues de Gotham City.
Mais il va rapidement découvrir que ces événements sont liés, et le plonger dans un affrontement à distance avec son premier grand adversaire.

Les cinq épisodes qui composent le jeu, qui sont sortis au fur et à mesure de l’année dernière, montent crescendo jusqu’à l’affrontement final. Sous forme d’une grande enquête, on suit les aventures de Bruce Wayne qui tente de s’en sortir face à l’invasion d’Oswald Cobblepot dans sa vie professionnelle et personnelle tout en cherchant à obtenir des informations sur ces nouveaux ennemis, qui se font appeler les « Children of Arkham » et qui mettent la pagaille dans une ville qui a déjà du mal à survivre face au crime organisé. C’est l’occasion pour le Batman de découvrir tout un panel de personnages bien connus des fans de l’univers comme Falcone, Harvey Dent, Vicki Vale ou encore James Gordon, chacun ayant à sa manière un petit impact sur une histoire où les choix (malgré l’illusion que tente de conserver Telltale dans sa formule habituelle) restent relativement peu nombreux. Mais ce n’est pas pour autant un problème, puisque cette histoire originale devient un véritable graphic novel en reprenant les codes des comics pour offrir une histoire des plus sympathiques avec un excellent Bruce Wayne.

Guardian of Gotham

Le début reste cependant un peu poussif, puisqu’il a fallu que j’attende le troisième épisode pour véritablement entrer dans l’histoire. C’est à ce moment que les choses se gâtent vraiment et qu’on sort d’une mécanique répétitive d’enquête pour voir se dévoiler à nous les enjeux, terribles, qui se cachaient derrière les événements vus en début de partie. Comme d’habitude avec Telltale les personnages sont tous très soignés et bien introduits, et les événements ne manquent pas d’envergure. Même si on pourra lui reprocher de proposer des rebondissements tous plus prévisibles les uns que les autres.
Je saluerai enfin la performance des développeurs de Telltale qui, des années après, propose presque un moteur de jeu stable. En effet les micro-freezes se font beaucoup moins nombreux que d’habitude et ça devient enfin un plaisir de parcourir le jeu, sans avoir à pester sur la fainéantise d’un studio qui s’est beaucoup trop longtemps reposé sur ses lauriers. Enfin, il ne faut pas trop rêver non plus, puisque Batman – The Telltale Series reste tout à fait classique dans sa construction et ne surprendra que très peu ceux qui ont déjà joué à un jeu du studio.

C’est, je dois le dire, une belle surprise. Je n’avais initialement aucune intention de l’acheter tant j’avais été déçu par le manque évident de travail des développeurs sur leurs précédents jeux (malgré leurs qualités évidentes, comme Tales from the Borderlands), proposant ad vitam aeternam la même chose sur un moteur daté, mais mon adoration du Chevalier Noir a fini pris le dessus. Ainsi malgré un début difficile, le jeu se bonifie au fil des épisodes jusqu’à proposer un dernier épisode qui restera dans le haut du panier de chez Telltale, avec quelques scènes mémorables et un affrontement final des plus intenses. Un bon jeu assurément, qui plaira aux fans de Batman.

Publicités

Une réflexion sur “Batman – The Telltale Series, l’avènement du Pingouin

  1. Je crois qu’on en vient au même conclusion (je sais même plus ce que j’ai écris dans mon article sur ce jeu…) Par contre j’ai souffert de grosse baisse de fram’ alors que dans les autres TTG pas du tout. (surtout dans l’ép’ 2 si j’ai bonne mémoire.)
    Ca reste un TTG (moins bon que Borderlands mais bien meilleurs que GoT pour mon avis.) Avec ses défauts et ses qualités. Je suis quand même curieuse de voir la suite car, n’étant pas une fan aussi hardcore que mon conjoint des batman, j’adore les méchants de ce comics, et le joker m’a semblé assez intéressant.
    J’ai aimé la façon dont ils avaient tourné le scénario donc, comme je le disais, curieuse de voir la suite.

    Aimé par 1 personne

Donner votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s