Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, le détective qui ne craint personne

L’idée d’une adaptation du manga Nicky Larson (City Hunter) au grand écran par Philippe Lacheau et sa bande a fait grand bruit lors de son annonce il y a deux ans. Craintes d’un film calqué sur la précédente production de la bande, crainte des fans de voir les souvenirs du manga de leur enfance être malmenés… L’exercice est périlleux et c’est bien ce qui m’a intrigué en allant voir Nicky Larson et le Parfum de Cupidon au-delà d’une certaine affection pour un dessin animé qui a accompagné mon enfance.

Continuer de lire « Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, le détective qui ne craint personne »

Publicités

The Hate U Give, de la haine à la lumière

Adapté du roman éponyme d’Angie Thomas, The Hate U Give est une véritable réflexion sur la notion de haine, sur son influence sur la construction de l’identité et du caractère. Son héroïne est une jeune femme comme une autre, prise en otage par une société qui l’incite à détester.

Continuer de lire « The Hate U Give, de la haine à la lumière »

Glass, l’échec du mythe du super-héros

Conclusion de la trilogie initiée par M. Night Shyamalan en 2000 avec Incassable puis ravivée en 2017 avec Split, Glass est l’aboutissement de sa vision : des héros détruits, cassés, symboles d’une toute-puissance mise à mal par un monde qui les rejette. L’échec d’un modèle qui fascine pourtant depuis plus de soixante ans.

Continuer de lire « Glass, l’échec du mythe du super-héros »

Spider-Man : New Generation, un grand pouvoir implique de grandes aventures

Spider-Man : New Generation (ou Into the Spider-Verse) est un film d’animation basé sur l’univers des héros piqués par une araignée. C’est la première fois que Miles Morales, le Spider-Man afro-latino, apparaît au cinéma, en compagnie entre autres de Peter Parker et de Spider-Gwen.

Continuer de lire « Spider-Man : New Generation, un grand pouvoir implique de grandes aventures »

The Spy Gone North, amitiés et jeux d’espions

A une époque où un timide rapprochement entre les deux Corée fait l’actualité, le réalisateur Yoon Jong Bin, à qui l’on doit le très sympathique Nameless Gangster, raconte dans The Spy Gone North la légende d’un espion sud-coréen, nom de code « Vénus noire« , qui est parvenu à la fin des années 1990 à s’infiltrer en Corée du Nord et à rencontrer le dictateur de l’époque, Kim Jong Il.

Continuer de lire « The Spy Gone North, amitiés et jeux d’espions »