Désigné coupable, chronique d’un scandale d’État

Curieusement discret côté promotion depuis sa sortie le 14 juillet dernier, Désigné coupable est pourtant l’un des gros succès critiques de l’année. Nommé à plusieurs récompenses aux BAFTA et Golden Globes, permettant d’ailleurs à Jodie Foster d’en gagner un, le film adapte les mémoires de Mohamedou Ould Slahi, un Mauritanien détenu au camp de Guantánamo pendant quatorze ans sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui.

Lire la suite « Désigné coupable, chronique d’un scandale d’État »

We only find them when they are dead – Tome 1, la théorie des dieux

Al Ewing a longtemps fait le bonheur de Marvel Comics. Les Gardiens de la Galaxie, Immortal Hulk, autant d’œuvres qu’il a abordé à sa manière et pour lesquelles il a parfois été récompensé, comme avec un GLAAD Award, qui honore les œuvres qui représentent des thématiques et personnages LGBTQ, obtenu en 2021 pour Empyre. C’est donc un vrai plaisir de pouvoir enfin découvrir son dernier grand titre, We only find them when they’re dead, imaginé en compagnie du dessinateur italien Simone Di Meo.

Lire la suite « We only find them when they are dead – Tome 1, la théorie des dieux »

Panda Detective Agency, l’animalité intérieure

Sawae Pump s’est fait connaître en 2010 avec Tout au bout du quartier (Kinjo no saihate), qui en a fait un maître dans l’art du manga type « tranche de vie ». Si celui-ci paraîtra (enfin !) dans nos contrées le mois prochain, c’est d’abord Panda Detective Agency qui se présente à nous, sorti en 2018 au Japon et disponible depuis le 7 juillet en France aux éditions Mangetsu. Cela a été une opportunité d’enfin découvrir cet auteur, et le voyage était plein de surprises.

Lire la suite « Panda Detective Agency, l’animalité intérieure »

Black Widow, famille, secrets et accents russes

Après une très longue attente, l’univers cinématographique Marvel fait son retour au cinéma. Si certains pays du monde se contentent d’une diffusion de ce Black Widow sur Disney+ à un tarif absolument improbable, nous avons au moins la chance de pouvoir en profiter au cinéma. Et c’est un vrai plaisir de retrouver cet univers qui, malgré ses faiblesses, reste la garantie de voir un spectacle souvent agréable. Mais surtout, c’est l’occasion enfin pour Scarlett Johansson de porter un film à elle seule, sur un personnage qu’elle incarne depuis bien longtemps.

Lire la suite « Black Widow, famille, secrets et accents russes »

Drunk, une liberté éphémère

Plébiscité aux César et aux Oscars avec des prix de meilleur film étranger, Drunk de Thomas Vinterberg a été la sensation de l’année écoulée. Comme il faisait partie des films à l’affiche à la réouverture des cinémas en mai dernier, c’était l’occasion d’enfin se laisser séduire par ce film qui a déchaîné les passions. Et le moins que je puisse dire, c’est qu’il ne laisse pas insensible.

Lire la suite « Drunk, une liberté éphémère »

Benedetta, provocation des dogmes

En Sélection officielle au Festival de Cannes cette année, Benedetta n’a pas laissé grand monde indifférent·e. Le dernier film de Paul Verhoeven est à l’image de son cinéma : provocateur. En adaptant l’histoire de Sœur Benedetta Carlini, une Nonne du 17ème siècle condamnée et emprisonnée pour lesbianisme, le réalisateur tutoie des questions qui naviguent entre spiritualité et liberté. Un exercice difficile dans lequel il emmène Virginie Efira, plus que jamais impressionnante.

Lire la suite « Benedetta, provocation des dogmes »