Ip Man 4, le plus grand des combats

Point final à une saga qui a fait vivre la légende au-delà des terres de Chine, Ip Man 4 offre à Donnie Yen l’occasion de raconter l’ultime combat du maître de Wing Chun, cet art martial qui a élevé Ip Man au rang de légende.

Continuer de lire « Ip Man 4, le plus grand des combats »

Mon Ninja et moi, peluche insolente et karma

Film d’animation, Mon Ninja et moi (ou Ternet Ninja) est une production danoise réalisée par Anders Matthesen et Thorbjørn Christoffersen qui sort cette semaine dans nos contrées. Avec un ton plutôt mature, le film étonne par les thèmes très durs qu’il aborde.

Continuer de lire « Mon Ninja et moi, peluche insolente et karma »

Nous les chiens, comme un vent de liberté

La réouverture des salles est difficile : les hollywoodiens rechignent à sortir leurs films initialement prévus pour l’été tandis que les autres gardent un œil sur la situation en attendant de se décider. Mais cela a le mérite de permettre à certains de s’extirper de la masse et de proposer une expérience nouvelle, à l’image de ce film d’animation coréen, Nous les chiens, réalisé par Oh Sung-yoon et Lee Choon-baek.

Continuer de lire « Nous les chiens, comme un vent de liberté »

Bluebird, la rédemption n’est pas pour tout le monde

Écrivain et scénariste devenu réalisateur, Jérémie Guez propose son premier long métrage. Polar à l’inspiration de film noir, Bluebird devait sortir il y a quelques jours au cinéma. Crise sanitaire oblige et embouteillage à la réouverture des cinémas, le film tente plutôt de se faire une place en VOD dès le mardi 16 juin et cela me donne l’occasion de vous en parler dès maintenant.

Continuer de lire « Bluebird, la rédemption n’est pas pour tout le monde »

Vivarium, la crise des trentenaires

Aussi intriguant qu’inattendu, Vivarium a pourtant pointé le bout de son nez au pire moment possible. Ce thriller confiné réalisé par Lorcan Finnegan est en effet sorti, hasard du calendrier, six jours avant la décision du confinement généralisé en France en mars dernier. Si l’ambiance du film renvoie directement les spectateurs à leur propre condition de ces derniers mois, il surprend aussi par sa manière d’aborder la crise des trentenaires dans un univers quasi-horrifique où les injonctions à la vie parentale deviennent le motif pour leur faire traverser les pires horreurs.

Continuer de lire « Vivarium, la crise des trentenaires »

Papicha, le prix de la liberté

Célébré aux César 2020 avec les prix du Meilleur premier film ainsi que le Meilleur espoir féminin pour Lyna Khoudri, Papicha de Mounia Meddour  a reçu une belle reconnaissance de ses pairs depuis sa diffusion dans la sélection Un certain regard à Cannes. Découvert sur le tard, je peux enfin poser quelques mots sur un film qui a tant de choses à offrir.

Continuer de lire « Papicha, le prix de la liberté »