Article mis en avant

[Le Vidéoclub #7] Perfect Blue – L’empire des fans

Premier film de Satoshi Kon, maître de l’anime japonais, Perfect Blue (1997) est un de ces classiques que je n’ai découvert que très tard, à l’occasion d’une diffusion sur OCS il y a quelques semaines. Oeuvre complète et généreuse, le film en a inspiré d’autres, comme le reste du travail du réalisateur japonais dont les Darren Aronofsky (Requiem for a Dream et Black Swan) et Christopher Nolan (Inception) se sont imprégnés. Mais Perfect Blue c’est aussi un film qui, plus de vingt ans après, frappe aussi juste qu’au premier jour, faisant de lui un candidat parfait à cette chronique du Vidéoclub qui me donne l’occasion de revenir sur des œuvres marquantes.

Continuer de lire « [Le Vidéoclub #7] Perfect Blue – L’empire des fans »

Publicités

Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, le détective qui ne craint personne

L’idée d’une adaptation du manga Nicky Larson (City Hunter) au grand écran par Philippe Lacheau et sa bande a fait grand bruit lors de son annonce il y a deux ans. Craintes d’un film calqué sur la précédente production de la bande, crainte des fans de voir les souvenirs du manga de leur enfance être malmenés… L’exercice est périlleux et c’est bien ce qui m’a intrigué en allant voir Nicky Larson et le Parfum de Cupidon au-delà d’une certaine affection pour un dessin animé qui a accompagné mon enfance.

Continuer de lire « Nicky Larson et le Parfum de Cupidon, le détective qui ne craint personne »

Carnet de voyage #3 : A la découverte de Busan

Mon séjour sud-coréen m’a emmené pendant deux jours du côté de Busan, cette ville portuaire au sud-est du pays. Un des plus grands ports d’Asie, la ville est aussi connue pour son festival du film et ses plages aux abords des grattes-ciel, où se retrouvent des centaines de milliers de touristes chaque année.

Continuer de lire « Carnet de voyage #3 : A la découverte de Busan »

Final Fantasy XV, l’histoire d’un gâchis

Développement tumultueux et attentes énormes, Final Fantasy XV se traîne toutes les tares du jeu vidéo moderne. Condamné à ne pas décevoir, le dernier opus de la célèbre licence de RPG japonais était contraint de faire revenir les fans de la série, qui a eu du mal ces dernières années à tenir son rang d’icône, tout en attirant un nouveau public dans l’espoir de redevenir une référence.

Continuer de lire « Final Fantasy XV, l’histoire d’un gâchis »

[Le Vidéoclub #4] Love Exposure, le bordel jubilatoire

« Le Vidéoclub » est une chronique régulière qui revient sur des films découverts après leur sortie au cinéma, en mémoire des vidéoclub qui louaient des films, remplacés depuis par la VOD, les plateformes de streaming ou encore l’achat de Blu-ray et DVD. Le réalisateur japonais Sion Sono, connu pour ses films parfois gores et souvent improbables est à l’origine de Love Exposure, sorti en 2008. Cette œuvre particulièrement longue (quatre heures) s’interroge sur la religion, les sectes et les perversions.

Continuer de lire « [Le Vidéoclub #4] Love Exposure, le bordel jubilatoire »