[Le Vidéoclub #9] April Snow, et l’amour naîtra du deuil

Nous voici rendus au neuvième Vidéoclub, cette chronique aussi irrégulière que passionnante à écrire sur ces films que l’on redécouvre sur le tard, en DVD ou même en VOD, qui à leur manière apportent encore beaucoup de douceur des années après leur sortie. Et quoi de plus évident que cette période trouble où les cinémas sont fermés pour aborder l’un d’eux : April Snow. Une romance si maline où je suis arrivé par curiosité et reparti bouleversé. Le film est sorti en 2006 dans nos contrées, un an plus tôt en Corée et surtout au Japon où il a connu un succès phénoménal.

Continuer de lire « [Le Vidéoclub #9] April Snow, et l’amour naîtra du deuil »

Asako I&II, l’innocence du premier amour

Sorti dans nos contrées au début de l’année, Asako I&II ne m’est arrivé entre les mains qu’au début de l’été, peu de temps après sa sortie en DVD. Romance d’une douceur formidable, sous de faux airs amers où le fantasme du premier amour devient le centre de tout, c’est une des plus belles pages du cinéma en 2019. Continuer de lire « Asako I&II, l’innocence du premier amour »

Something in the Rain, l’amour pour ceux qui ne rêvent plus

Réalisé par An Pan Seok la série coréenne Something in the Rain est disponible sur Netflix depuis le début du mois. Elle met en scène Son Ye Jin et Jung Hae In, incarnant un couple presque interdit en raison de leur différence d’âge. Un thème cher au réalisateur qui a déjà produit dans une idée similaire Secret Affair, une autre série disponible sur Netflix. La force de Something in the Rain réside néanmoins dans sa manière d’aborder également d’autres sujets, toujours sur le thème de la femme.

Continuer de lire « Something in the Rain, l’amour pour ceux qui ne rêvent plus »